Matériaux biodégradables

Ces dernières années, de nouveaux matériaux ont été créés dans le but de lutter contre la pollution plastique, en essayant de réduire le temps nécessaire à leur décomposition, surtout dans des conditions naturelles.

La définition des matériaux biodégradables

Les matériaux biodégradables sont ceux qui peuvent être dégradés et utilisés par l’activité microbienne en tant que source de nourriture dans un délai raisonnable. Le temps nécessaire à la décomposition dépend complètement du matériau, des conditions environnementales, telles que la température et l’humidité, et du lieu de la décomposition, selon l’Institut des produits biodégradables.

Matières premières biodégradables

Acide polylactique – PLA

Le PLA est un polymère obtenu à partir de ressources renouvelables. À la différence d’autres produits pétroliers, les matières premières utilisées pour la production du PLA incluent l’amidon de maïs, les racines de tapioca ou de canne à sucre.

Le PLA a un bas point de fusion, donc il est idéal pour l’utilisation à froid jusqu’à environ 40ºC. Dans le cas où une résistance thermique plus élevée est nécessaire, comme pour les couverts, les couvercles pour café ou soupe, la forme cristallisée est utilisée. Sa forme cristallisée est appelée CPLA. Le résultat est un produit ayant une stabilité thermique à 70 ºC.

Canne à sucre

Il est obtenu à partir de déchets de canne à sucre. Le matériau est utilisé surtout pour les assiettes, les gobelets et les boîtes pour la livraison des produits alimentaires. Il a une résistance élevée, pouvant être mis dans le micro-ondes, le four et aussi dans le congélateur. Dans le micro-ondes, ces produits résistent d’habitude pour environ 3 minutes à 800 watts. Dans le congélateur, il peut être conservé même à -25 °C.

Papier, bois et carton FSC

Le FSC ou Forest Stewardship Council est une organisation qui surveille la gestion des forêts et les procédés de fabrication afin d’assurer la production durable du bois et des produits en bois, tels que le papier et le carton. La certification FSC vérifie si :

  1. Le bois récolté est remplacé ou laissé se régénérer naturellement.
  2. Des parties de la forêt sont protégées entièrement afin de maintenir la biodiversité des animaux et des plantes.
  3. Le FSC protège les droits des populations indigènes, ce qui inclut la protection des zones.
  4. Les forêts FSC doivent employer la main-d’œuvre locale, en conformité avec les pratiques en matière d’emploi agréées au niveau international.
  5. Tout le bois est récolté pour être stocké.
  6. Le FSC a été également approuvé par le WWF, Greenpeace et The Woodland Trust.

Les couverts en bois, les gobelets et les emballages en papier qui sont biodégradables et compostables à 100% doivent porter cette étiquette.

Sidebar